NouvellesPrésentationProjets ActuelsArchivesDevenir MembreLiensContacts
Espace Membre

UN VISA POUR L'AFRIQUE (UVPA)


 

PRESENTATION DE L'ASSOCIATION

 

Un Visa Pour l'Afrique (UVPA) est une association alençonnaise créée en 1984 qui, avec ses petits moyens, s'évertue de mener à leurs termes les projets qu'elle s'est fixés. Ses interventions sont diverses :

+ La première urgence (grande sécheresse, famine). Par exemple pour le RWANDA, l'association a pu mobiliser des camions et remettre à l'association Equilibre des colis de survie et un chèque de 18 000 Francs (2750 Euros). 

+ Une aide permanente au village de brousse de ZEBALA (4000 habitants), à 70 Km de KOUTIALA au MALI.

 Cette aide se réalise sous plusieurs formes :

+ Création d'un cercle de maraîchage (apport de compétences, achat de graines, de matériel...).

+ Création d'une caisse commune pour venir en aide aux plus démunis (en l'occurence des femmes seules avec des enfants) ou en cas de catastrophes climatiques, financement de forages pour des villages.

+ Envoi de matériel médical et scolaire, etc.

 Actuellement UVPA travaille sur le village de ZEBALA. Elle a déjà participé à la constitution d'une bibliothèque et à la rénovation de l'école. Un container a été envoyé avec de nombreux matériels scolaires, livres, vêtements, matériels divers (médical et de première nécessité). UVPA poursuit pour le moment son projet de construction d'un centre de premiers soins dans ce village isolé.

infirmerie et bibliothèque

Pour l'association, le seul moyen d'imaginer de s'ouvrir à des projets plus importants est d'avoir des partenaires financiers mais aussi des gens qui la rejoignent et y consacrent un peu de leur temps. Si vous souhaitez être de ceux-là, rejoignez-nous ou apporter vos dons (vêtements, jouets, livres...).

 

Composition du bureau : 

Président : Michel NOURRY 

Secrétaire : Régine JOUANNE 

Trésorier : Yves LAFORGE

 

Les Moyens Financiers de l'Association : 

UVPA recueille ses fonds auprès de ses adhérents (cotisations, dons). 

Par ailleurs, depuis cinq ans le Conseil Général de l'Orne soutient l'association en lui accordant une subvention annuelle. 

Enfin, sa ressource la plus importante est la vente d'objets africains qu'elle propose sur des stands tenus par des bénévoles : Ornexpo, stands de Noël et d'été en centre ville d'Alençon, brocante du 1er mai à Lancrel, etc.

Pour cela, à chaque voyage du Mali (voyage que chaque participant paie sur ses deniers personnels), les membres ramènent de l'artisanat (bijoux, tissus, statuettes, masques, objets divers...). Le bénéfice réalisé sur la revente est directement investi dans les projets de l'association.

 

UN VISA POUR L'AFRIQUE 

22, rue Saint Léonard 

61000 ALENCON 

Tel : 02.33.26.60.12

 


HISTORIQUE

 

Un peu d'histoire. 

A l'origine de l'association : des vacances en famille...  

En 1984, un Alençonnais, Jean-Christophe GALLET décide de partir pour Koutiala, ville jumelée avec Alençon, avec sa famille. Le véhicule qui doit rallier le Mali en traversant le désert saharien, est chargé de médicaments à destination de Koutiala. 

Au retour de cette belle aventure, Jean-Christophe décide qu'il ne faut pas en rester là et, avec Michel NOURRY, il crée l'association avec l'idée qu'il faut continuer à "faire quelque" chose pour le Mali. Le nom de l'association UN VISA POUR L'AFRIQUE est un clin d'oeil aux nombreuses difficultés rencontrées par Jean-Christophe lors de son périple.

Les premières actions de l'association sont à la taille de ses moyens : sensibilisation des médias sur l'Afrique, et notamment l'Afrique sahélienne, apport de médicaments de premier secours à la population civile, aide technique auprès d'une équipe de forage, réalisation de reportages audiovisuels. Elle organise des réunions, des conférences, des expositions et diffuse un petit bulletin d'information.

Reposant sur un petit nombre de personnes, comme beaucoup d'associations, UPVA est victime d'une certaine usure et tombe un peu en désuétude. Seul l'activité de Michel Nourry auprès du Jardin des femmes de Koutiala continue à progresser.

jardin des femmes

Ce jardin est une activité importante de l'association : monté par une association humanitaire canadienne, ce jardin destinée à venir en aide aux femmes isolées de Koutiala (veuves, femmes répudiées, divorcées...) en leur permettant de cultiver pour subvenir à leurs besoins alimentaires et aussi pour leur procurer des petits revenus destinés à compléter ces besoins, est laissé à l'abandon lors du retrait de cette association canadienne. Michel Nourry, dont c'est le domaine professionnel, reprend en main la situation, apprenant aux femmes, non seulement à cultiver les graines potagères qu'elles peuvent recevoir de UVPA mais également à récupérer ces graines et assurer de nouveaux semis à partir de leurs récoltes.

Janvier 1991, nouvelle étape importante pour UVPA, douze alençonnais quittent Alençon avec deux ambulances, un 4x4 et deux véhicules Peugeot 504 chargés à bloc de médicaments, petit matériels médicaux, graines, etc. Ils rallient Koutiala en pleine guerre du Golfe. L'opération est un succès, les véhicules sont livrés à l'hôpital de Koutiala. 

ambulances sans frontières

Avec le maire de Koutiala de l'époque, M. Seydou Dembele, UVPA décide de porter ses efforts sur un village de brousse, plus adapté à sa taille, le choix se porte sur Zebala, village natal de Seydou qui ne dispose d'aucune structure de santé et dont les moyens, comme tout village de brousse sont limités. A compter de cette date (1991), tout en maintenant son action sur le Jardin des femmes de Koutiala, UVPA travaille sur Zebala, village isolé en brousse à 60 Km de Koutiala. Elle y a réalisé un forage, installé des pompes, construit un bâtiment pour accueillir les gens de passage.

En 1996, UVPA finance la restauration de quatre salles de classe. Par container, elle envoie des lits, armoires, rangements pour ce qui sert alors de "maternité". UVPA finance l'achat de nombreux cahiers, et une délégation emmène dans ses bagages médicaments et fournitures scolaires grâcieusement données par des Alençonnais.

Enfin, et c'est le grand projet du moment, depuis plusieurs années maintenant, l'association travaille à la construction d'un CSCOM (centre de soins communautaires) regroupant une partie "hôpital" et "maternité". Ce projet, d'un montant de 25 millions de CFA (soit environ 38 500 Euros), est financée à 40% par la commune de Zebala et l'association locale des villageois, et à 60% par UVPA.

 CSCOM 2004

 

Haut de page 

 

 


2007 - 2018 © UVPA - Association Un Visa Pour l'Afrique quasar-info.com - Services Informatiques - Caen (14)